Comment se porte l'apprentissage en Occitanie ?

Dans quels départements et quels secteurs d’activité les apprentis se forment-ils en Occitanie ?

Le nombre d’entrées en apprentissage a augmenté dans tous les départements d’Occitanie entre 2017 et 2022, mais en 2022, ce sont ceux de la Haute-Garonne et de l’Hérault qui concentrent à eux seuls plus de la moitié des contrats régionaux : 55% des contrats y ont été signés en 2022, contre 42% en 2017.
Quant aux secteurs d’activité, c’est le tertiaire qui enregistre le plus grand nombre d’entrées en apprentissage : en 2022, 66% dans les services marchands (+29,1% par rapport à 2017), 12% dans l’industrie (+15,1% par rapport à 2017), 11% dans la construction (+15% par rapport à 2017), 9% dans les services non marchands (+34,5% par rapport à 2017), 2% dans l’agriculture, la sylviculture et la pêche (+11,9% par rapport à 2017).
 
Voir les données plus détaillées dans Escales Occitanie - Décembre 2023, bulletin publié par la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités
 

À noter : le ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités vient de mettre à la disposition des employeurs et des organismes de formation un guide sur les aides aux contrats en alternance : télécharger le guide actualisé en janvier 2024


Comment se porte l'apprentissage en Occitanie ?

Alors que l’aide à l’embauche des jeunes alternants est maintenue en 2024 à hauteur de 6 000 €, qu’une loi visant à faciliter la mobilité internationale des alternants pour un « Erasmus de l’apprentissage » a été promulguée fin 2023, et que les jeunes sont amenés à opérer des choix pour la rentrée à venir, comment se porte l’apprentissage en Occitanie ?

Un nombre d’entrées qui a triplé en cinq ans

En Occitanie, le nombre de contrats d’apprentissage a triplé entre 2017 et 2022, ce qui constitue une progression plus rapide que dans le reste de la France métropolitaine. Cette évolution est bien sûr à mettre en lien avec la loi du 5 septembre 2018 qui donne une place prépondérante à l’apprentissage.
 

Un nombre de bénéficiaires également en augmentation

Entre 2017 et 2022, le nombre de jeunes en cours d’apprentissage en fin d’année a été multiplié par 2,5 en Occitanie. En effet, les apprentis peuvent signer plusieurs contrats après une rupture ou auprès d’un nouvel employeur (après un contrat mené à son terme). En outre, le fait que l’aide de l’État soit versée mensuellement au cours de la première année du contrat d’apprentissage a pu amener certaines entreprises à embaucher des apprentis pour des contrats courts.
 

Des apprentis désormais très majoritairement diplômés

En 2022, près de 7 contrats d’apprentissage sur 10 sont signés par des apprentis ayant un niveau de diplôme équivalent ou supérieur au baccalauréat. Cette part était deux fois moins importante en 2013.


Secteur public / secteur privé : une évolution différente

Le nombre de contrats d’apprentissage débutés dans un établissement public en Occitanie a augmenté de près de 60% entre 2017 et 2022, en passant de 995 à 1 588 (avec une baisse à 924 en 2019), alors que dans le même temps, le nombre de contrats démarrés dans le privé a plus que triplé, en passant de 23 425 à 72 135. En conséquence, le nombre de contrats commencés dans le privé ayant bien plus augmenté que le nombre de contrats démarrés dans le public, la part du public a diminué, passant de 4,1% en 2017 à 2,2% en 2022.
  ...

Dernières offres d'emploi en Occitanie

VoirToutes les offres