L'entreprise aveyronnaise SNAM recrute 34 CDI et lance son projet Phénix avec la Région Occitanie comme actionnaire.

Enfin, le groupe belge Floridienne, actionnaire majoritaire du groupe SNAM, a annoncé une augmentation de capital de SNAM pour 10 M€, avec le concours d’un investisseur allemand. Cette opération vise à donner à SNAM « les moyens d’accélérer son important programme d’investissements pour répondre à la croissance importante des volumes de batteries issues de la mobilité électrique ».

Source : Mecanic Valley, Centre Presse Aveyron et SNAM

L'entreprise aveyronnaise SNAM recrute 34 CDI et lance son projet Phénix avec la Région Occitanie comme actionnaire.

L’entreprise aveyronnaise SNAM (Société nouvelle d’affinage des métaux), leader européen du recyclage des batteries hybrides et électriques, lance régulièrement des campagnes de recrutement. 37 personnes ont été recrutées en 2020 en dépit de la crise sanitaire, 10 viennent de l’être, et une nouvelle campagne est en cours.

« Sur l’ensemble de nos activités, nous offrons actuellement 34 postes en CDI. Ça va de l’embauche sans aucune qualification à ingénieur. SNAM recrute des opérateurs en métallurgie, de l’ingénierie et des chefs de projet technique, du personnel technique automaticien, maintenance. Il y a des opportunités pour tous les niveaux d’expérience et de diplômes », explique Éric Nottez, président de la société viviézoise SNAM et de sa filiale Phénix à Decazeville. « Nous avançons pas à pas, mais les recrutements vont accélérer à partir de 2022, avec la création d’un centre de formation partagé avec d’autres entreprises du secteur », ajoute-t-il.

En effet, le projet Phénix de SNAM, sur lequel l’entreprise travaille depuis plusieurs années et qui consiste à fabriquer des batteries de seconde vie, entre dans sa phase opérationnelle. Dans ce cadre, la Région Occitanie va investir 3 M€, à travers la toute nouvelle Agence régionale d’investissement stratégique (Aris), dans une structure qui sera créée avec SNAM en vue de fabriquer des racks de batteries de stockage pour l’industrie et l’habitat, à partir d’éléments des batteries des véhicules hybrides et électriques. Le projet Phénix représente un investissement global estimé à 30 M€, avec 600 emplois à la clé. ...